ELABORATION DES FACTEURS D’EMISSIONS SPECIFIQUES POUR MADAGASCAR
Reports and briefs
VIEW DOCUMENT
14 Downloads
Cover Image
Reports and briefs
ELABORATION DES FACTEURS D’EMISSIONS SPECIFIQUES POUR MADAGASCAR
VIEW DOCUMENT
14 Download
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de « Renforcement de la Capacité nationale à mettre en œuvre les éléments de transparence de l’Accord de Paris » à travers l’initiative de Renforcement des Capacités pour la Transparence (Capacity Building Initiative for Transparency – CBIT), le Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ auprès du Ministère en charge de l’Environnement et du Développement Durable (BNCC-REDD+/MEDD) et la Conservation International Madagascar (CI), ont mis en place des activités visant à améliorer des facteurs d’émission (FE) spécifiques à Madagascar pour les secteurs d’activités prioritaires. Un groupe de consultants a été mandaté pour élaborer les facteurs d’émissions spécifiques à Madagascar relatifs aux secteurs de l’Agriculture, la Foresterie et autre utilisation des terres (Agriculture, Forestry and Other Land Use, AFOLU) et au secteur de l’Énergie à Madagascar. La mission consiste à (i) effectuer un état des lieux et une analyse des FEs Tier 1 actuellement utilisés (Action 1), (ii) proposer des facteurs d’émission spécifiques pour les secteurs AFOLU et Énergie suivant la disponibilité des données (Action 2), et (iii) élaborer une proposition de directives et d’approches d’accompagnement du pays dans la transition de l’utilisation des FEs Tier 1 aux FEs spécifiques au pays pour ses inventaires de GES (Action 3). L’Action 2, objet de ce livrable, a été réalisée suivant la démarche préconisée par la CCNUCC aux Parties pour l’amélioration de leurs inventaires nationaux de GES. Après avoir identifié les catégories clés dans l’Action 1, le GIEC recommande aux pays de l’Annexe B de passer progressivement vers le Tier 1 (2006) par l’utilisation des Lignes Directrices 2006 (2006 IPCC Guidelines) pour l’établissement des inventaires plus précis et ensuite recommande selon la disponibilité des informations scientifiques et la capacité et ressources au niveau du pays, l’utilisation des facteurs spécifiques aux pays (Tier 2 et Tier 3). Les facteurs spécifiques ont été acquis à partir des données mesurées et/ou modélisées de l’EFDB 2006, de différents rapports nationaux, de mémoires d’étudiants, de la littérature scientifique nationale et internationale, de bases de données locales et d’avis d’experts. Les améliorations des facteurs Tier 1 ont été réalisées par le passage des valeurs Tier 1 du GIEC 1997 aux valeurs mises à jour du GIEC 2006. Cette analyse a permis de ressortir 67 facteurs spécifiques adaptés au contexte de Madagascar sur les 16 catégories clés identifiées durant l’Action 1. Ces facteurs spécifiques identifiées permettent déjà d’améliorer la qualité des inventaires nationales de GES en diminuant les incertitudes liées aux facteurs d’émission et de conversion. Néanmoins, ces facteurs identifiés demeurent insuffisants du fait du nombre important de facteurs à considérer dans les différentes catégories clés identifiées et du faible nombre de travaux actuellement déjà menés (et valorisable) à Madagascar sur les émissions de GES des secteurs considérés. La formulation de la démarche à adopter vers l’acquisition de ces facteurs spécifiques à l’échelle du pays (Tier 2 et Tier 3) fera ainsi l’objet de l’Action 3 prévue dans ce mandat. Un plan de transition vers l’acquisition des facteurs spécifiques du pays sera également proposé dans l’Action 3, comprenant des directives institutionnelles, méthodologiques, techniques et financières.
Publisher: Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Sector: Cross-cutting
Language: French